L'Histoire Complète d'Altior

Aller en bas

L'Histoire Complète d'Altior

Message par Admin le Lun 29 Aoû - 17:59

Soyez les bienvenues dans ma bibliothèque !

Je suis l'Archiviste de ce magnifique temple de la culture. Mais dites moi, que faîtes vous ici ?

Hum ? L'Histoire du trombe ? Mais voyons, il pleut tout les hivers, cela ne servirait a rien que d'écrire une histoire pour chacune d'entres elles ! Hum ? Pardon ? Ah, l'Histoire du Monde ? Bien sur, bien sur, je plaisantais ! Venez, essayer vous et laissez moi donc vous raconter tout cee que je sais...

Quoi, juste le monde. Bon, bien, bien, je m'y tiendrais ! Essayez vous donc et écoutez ! Voici donc l'Histoire d'Altior.....

Admin
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://altior.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire Complète d'Altior

Message par Admin le Lun 29 Aoû - 18:01


Ère primordiale (-4000 à - 3000)


Au commencement il n’y avait rien. Uniquement une masse d’énergie pure et cristalline. De cette énergie émergea bientôt un monde et toutes sortes de créatures, toutes aussi uniques les unes que les autres. Mais ce n’était pas le seul. Car c’est un Univers entier qui se forma. Peu à peu l’Univers se stabilisa et le temps fit son œuvre. C’est alors que sur le monde, la vie évolua. Des organismes complexes naquirent et grandirent à la lumière d’un soleil et de trois lunes. Ce ne fut qu’après deux millénaires que les premiers êtres intelligents apparurent.

Les premiers nés furent les Dragons. Peuple paisible, ils étaient le sommet de la chaîne alimentaire. Se contentant de vivre tranquilement, ils n’accordaient pas la moindre importance à leur environnement, croquant ce qui leur tombait sous la dent.

Ils furent bientôt rejoints par les Elfes, les Nains et les Orcs. Curieux, les Dragons décidèrent rapidement d’aller voir ces nouveaux êtres si étranges à leurs yeux.

Les Elfes surent être agréables malgré leur peur initial des grandes créatures.
Les Nains se montrèrent plus sceptiques mais la connaissance de la montagne par les Dragons les rassura et les deux races restèrent en termes amicaux.
Les Orcs furent cependant désagréablement surpris de ne pas être au sommet de la chaîne alimentaire, eux qui avaient pris pour habitude de s’en prendre aux autres et ils chassèrent bientôt les Dragons pour leur viande, leur peau ou bien leurs écailles. N’appréciant aucunnement d’être chassé, les Dragons quittèrent alors les Terres Orcs, ignorant ce peuple qu’ils classèrent comme barbare.

Les Nains et les Elfes se disputèrent pour certains minerais mais une fois leur territoire sécurisé et leur besoin couverts, les Elfes fixèrent leurs frontières et se contentèrent de développer leur culture.
Doux et passionnées, ils développèrent leur musique et s’installèrent au plus profond de leur forêt, construisant leur capital autour du plus grand arbre : Escindelle, la citée Blanche venait de voir le jour.

Les Nains s’installèrent alors au plus profond des montagnes ou ils se mirent à travailler le minerai comme jamais. Bientôt vis le jour la Grande Braldir, qui serait plus tard l’une des capitales des seigneurs des montagnes.

Les Orcs quant à eux, choisirent de creuser leur ville dans les multiples monts des grandes plaines d’Octobritz ou de vivre en nomades dans celle-ci. Peuple habitant dans les frasques de rochers éparpillés dans l’immense plaine remplie de troupeau, ils combattirent contre les Nains et les Elfes sans succès pour finir par se battre entre eux, village contre village…


Dernière édition par Admin le Lun 29 Aoû - 20:25, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://altior.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire Complète d'Altior

Message par Admin le Lun 29 Aoû - 18:02

L’Ère des Bâtisseurs (-3000 à -2000)



Deux nouvelles races apparurent alors : les Sirènes et les Harpies. Les premières vivaient dans l’eau et apprirent beaucoup des Elfes tandis que les secondes décidèrent de vivre avec les Dragons.

Mais commençons avec les Sirènes. Obéissant à un Roi, celui-ci est choisi par le précédent Roi parmi les siens. Cela peut être son fils comme cela peut être un de ses sujets quelconque, sans lien avec lui.
Peuple sage, il est en revanche dirigé par les femmes. En effet, si c’est le Roi qui décide des lois et des progrès de son peuple, se sont en revanche les femmes qui sont impliqués. Et pour cause : Il n’y avait qu’un homme pour 13 femmes à cette époque.
Société donc basée sur la gent féminine, les sirènes construisirent alors la grande citée d’Hypoca dans un coquillage géant situé dans les abysses marins. En revanche, appréciant énormément être au contact des Elfes, ce fut le premier peuple à utiliser la magie. Ainsi, elles purent échanger divers bien fabriqués par l’autre peuple avec les Elfes. Chaque chose était alors échangée par un système de troc approuvé par les deux partis. Le haut du coquillage se trouvant à la surface sert de lieux de vie pour les habitants terrestres de la ville tandis que la partie immergé habrite les sirènes.

Impressionner par les constructions des autres races, les Dragons, qui avaient jusque-là négligés magie et constructions élaborées choisirent d’essayer. Et quelle ne fut pas leur surprise quand ils prirent conscience de leur potetiel magique ! Ils pouvaient même se transformer en être humanoïde ! De plus, si leur affinité avec la magie n’était pas des plus élevé, ils possédaient en revanche des réserves de mana incroyable. De plus, nombre d’entre eux se découvrir un talent magique unique tous plus intéressant les uns que les autres.

C’est ainsi qu’ils prirent leurs formes terrestres. Devenant des êtres au charisme fort et a une élégance certaine, ils bâtirent la seule et unique Manda’Karla. Fier de leur travaille, ils choisirent de parfaire leur savoir-faire dans tous les domaines imaginable. De la médecine à la divination, en passant par l’art et la guerre, chaque Dragon avait sa spécialité et offrait ses services pour parfaire son savoir. Ils furent alors très appréciés de leurs voisins et même les Orcs décidèrent de ne plus les chasser, préférant faire appel à leur bonté et surtout leur talent.

Les Harpies décidèrent alors quant à elles de s’isoler dans des Terres lointaines, trouvant les Dragons trop paisible et inconscient de leurs puissances. Elles formèrent alors un clan de chasseresses. Peuple composé avec une petite majorité de femmes, elles décident pour leur famille. Chez elles, l’âge est une valeur très précieuse qu’il faut respecter. Les aînés prévoient ainsi sur les plus jeunes et les groupes de chasse sont toujours mené par une guerrière vétéran. Ayant une espérance de vie plus courte que leurs voisins (deux petites centaines d’années), c’est un peuple conservateur qui prône une culture simple et une vie saine.

Admin
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://altior.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire Complète d'Altior

Message par Admin le Lun 29 Aoû - 18:14

L’Ère des Dieux (-2000 a -550)


C’est alors qu’apparurent les Dieux. Nul ne savait d’où ils venaient, pas même eux. Créatures éthérés et immortels, ils ne se firent pas tout de suite connaître des autres races. Ils commencèrent par chercher un monde peuplé à travers l’immensité de l’espace. C’est alors qu’ils trouvèrent une petite planète dont le continent principal abritait la vie. Altior. Peuplé de créatures intelligentes comme eux, ils furent tout d’abord ravis. Ils se rendirent cependant vite compte qu’il y avait une différence de puissance incroyable entre eux. En effet, les créatures qu’ils voyaient naissaient, évoluaient puis mourraient. Tandis qu’eux...stagnaient dans une puissance incommensurable. Ils cherchèrent alors un moyen d’interragir sans pour autant apporter la destruction.

Ils eurent alors l’idée de se créer des avatars terrestres, à l’apparence qui leur plaisait le plus. Certains prirent la forme d’animaux, d’autres d’Elfes, de Nains, d’Orcs…Cependant certains préfèrent ne pas se montrer auprès des mortels…Ceux qui prirent de tels forment furent cependant vite repéré par les dons qu’ils possédaient mais ils ne prirent jamais trop partit, ne voulant pas influencer les êtres qui leurs étaient chers.


Les Dragons acceptèrent la présence de ces êtres étranges et de ceux qui les accompagnait. Car, avec eux, étaient apparus les esprits, des êtres spirituels qui aimaient s’occuper de la Nature. Ils demandèrent cependant aux Dieux de ne pas se mêler de leur vie, préférant ne rien devoir à personne. En échange, ils respecteraient une demande des Dieux. Ceux-ci acceptèrent et l’accord fut sceller à travers un pacte magique selon les conditions suivantes :
Les Dieux ne devraient jamais rentrés en contact, intervenir ou impacter les Dragons sauf pour faire prévaloir leur droit de Pacte.
Les Dragons devraient respecté une volonté juste de la part des Dieux n’impliquant aucun danger de mort ou d’asservissement de leur race.


Les Elfes furent plus sceptiques face à ces êtres à la magie infinie. Craignant que leur nature s’en voie changé, ils refusèrent toute interaction au delà de la politesse froide et cordiale. Ils acceptèrent cependant les esprits qui avaient un effet positifs et apaisant sur la forêt.

Les Nains reconnurent certains des Dieux comme tel et il en fut de même chez les Orcs. Leurs cultes furent même établis.

Les Sirènes et les Harpies reconnurent quant à elles la puissance des Dieux mais elles ne savaient pas encore à quoi s’en tenir. Aussi commencèrent elles par juste acceptés les avatars et les demandes de ceux qui s’intéressaient a elles. Acceptant cette relation donnant/donnant elles furent le peuple le plus près d’eux pendant les siècles qui suivirent.

Admin
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://altior.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire Complète d'Altior

Message par Admin le Lun 29 Aoû - 18:29


L’Ère des Hommes (-550 a -100)


Après plusieurs siècles d’existence, les Dieux, maintenant familier avec le monde qui les entouraient, commençaient, pour la plupart à s’intégrer à même les peuples. Cependant, ceux qui avaient choisi de ne pas se montrer commençaient à s’ennuyer…. Aussi, l’un d’entre eux eu l’idée suivante : il allait créer une race qui serait aussi doué que toutes les autres races d’Altior. Il se mit alors à l’œuvre. Pendant plus de cent ans il observa en profondeur chaque être vivant et apprenait tout ce qu’il pouvait sur lui. Il lui fallut alors rechercher la magie, car, si elle lui était inné, il ne savait pas pour autant la manier a ce degré de précision.
Lorsqu’il eut finit, il se décida alors sur les matériaux pour ses créations et a quoi elle ressemblerait. Intrigué par ce qu’il faisait, les Dieux restant l’observèrent alors qu’il choisit par modeler son premier modèle dans la glaise.

Lorsqu’il eut finit, il multiplia son oeuvre en un millier de variantes puis leur donna une consistance de chaire et de sang. Il finit alors en leur insufflant la vie en plaçant une âme qu’il avait façonné. Une fois cela fait, il les sépara en homme et femme par couple. Puis il insuffla l’intelligence et enfin la vie à ces nouveaux êtres. Puis il les déposa sur des terres fertiles dans les grandes plaines. Et c’est ainsi que naquirent les Hommes.

Malgré leur durée de vie bien plus courte que les autres races, ceux-ci se montrèrent extrêmement vifs d’esprit et apprirent en la moitié de leur vie ce qui avait pris des siècles pour les autres races. Se reproduisant beaucoup plus, en à peine deux millénaires, ils devinrent la race la plus nombreuse de tout Altior. Ils apprirent les arts des Elfes, la Magie des Dragons, le savoir-faire des Nains et la capacité de chasser et de se battre des Orcs.

Cependant, les Harpies et les Sirènes furent lourdement impacté par leur apparition : les premières se divisèrent en deux factions, les premières refusant d’avoir une quelconque relation avec les humains, les autres l’acceptant. Cela amènera même un changement physique dans la race, les premières n’ayant pas de bras, les secondes en ayant suite à l’intégration du patrimoine humain dans leur gènes.

Les Sirènes quand a elles virent la population humaine comme un bénéfice mais aussi une menace. Restant agréable, elles refusèrent cependant vite tout échange avec certains Royaumes, jugeant ceux-ci néfaste ou trop ambitieux. C’est à cette époque qu’elles prirent le contrôle des mers et qu’elles déchaînèrent les premiers grands prédateurs marins sur les navires inopportuns.

Admin
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://altior.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire Complète d'Altior

Message par Admin le Lun 29 Aoû - 20:24

L’Ère Noire ( De -128 a 0)


Apres l’essai convainquant de Driur, maintenant Dieu de la Vie, d’autres Dieux créèrent d’autres races, parfois à partir de glaise, parfois à partir d’une Race déjà existante. Ainsi naquirent les Trolls, créés par Mokr’ii-Vas et la Triade, composé des Canidés, des Félidés et des Garhyals qui furent créé par un groupe de Dieux bienveillant qui décidèrent ensuite de se changer en esprits pour veiller sur les leurs.

Cependant, afin de ne pas bouleversé completement la vie des Altiens, ils placèrent leurs créations sur un autre monde qu’ils appellèrent Tullyan.

Suite a l’apparition des Hommes, les Elfes durent s’adapter et se scindé. Les opinions divisaient dangereusement le peuple quant à la menace qu’ils representaient aux yeux de certains.
Un second Royaume fut alors fondé, celui des Elfes Noirs. Si initialement se royaume n’avait pas de nom, il sera appelé ainsi plus tard du au fait que leur couleur de peau deviendrai plus mate et sombre du a un bronzage continu et soutenu. Ces derniers, plus pragmatique et terre à terre que leur confèrent Sylvestre fondèrent la ville forteresse d’Idia où ils se retranchèrent, ne faisant du commerce qu’avec parcimonie avec les autres races. Ils construisirent même la première forteresse au sein des montagnes menant a leur territoire, interdisant tout accès a quiconque. Enfin, tant que vous n’aviez pas des ailes bien sur.

Cependant, après plusieurs centaines d’années, les humains étaient devenus arrogants et leur force, toujours croissante, commençait à être utilisée pour faire le mal. Le Royaume d’Icrasie, dirigé par Démagol, celui que l’on nommera plus tard le Roi Fou, fut pris d’une folie de puissance. En à peine quelques dizaine d’années, il conquit tout les autres territoires humains...

Derrière tout cela se trouvait en réalité une poignée de petits Dieux mineures qui avaient été involontairement mis de côté, leurs attributs étant trop mauvais pour Altior : Jirka, Dieu de la Folie, Seigneur Mirdalan, régent des morts, Uctet l'Inconnu et Hardy, Dieux du Désordre.
Tirant profit de tous les mauvais côtés des Hommes, ils leurs mirent en tête de faire plaisir aux Dieux en leurs offrant la soumission de tout les peuples d’Altior. Flattant leurs égaux et pensant pouvoir tirer profit des faveurs de ces Dieux mineurs, Démagol fit fermer les frontières du Royaume d’Icrasie à tous les autres peuples et commença alors à préparer la plus grande armée qu’Altior aurait jamais vu, l’armée des Sans-âmes. Après près de cinq à préparer son armée, à l'entraîner et l’équiper, elle fut enfin prête. Enfin, de s’assurer de leur loyauté, il fit apposer un sceau magique d’obéissance par Ewilan, Déesses corrompue de l’Ordre, à chacun de ses soldat et mages sous ses ordres, prétextant leur offrir une bénédictions des Dieux. Ceux-ci ne voyant que la déesse, ne résistèrent même pas.
Démagol fut ainsi a la tête d’une armée de deux cent cinquante mille hommes et femmes, soit le quart de la population humaine, tous sous son contrôle le plus total, maintenant prêt à donner leur vie pour ses ambitions démesurées….

Les autres pays avaient tous plus ou moins trouvé étrange la fermeture des frontières mais ils n’osaient, voir même ne pouvaient pas imaginer possible ce qui se préparait et ils n’avaient que peu voir presque pas renforcés leurs armées. Aussi furent-ils tous pour la plupart pris au dépourvu lorsque des dizaines de corps d’armées passèrent chaque frontière. Mais là n’était pas le pire. Car, malgré son futur titre, Démagol était loin d’être fou. Aussi avait-il envoyé plus de la moitié de ses hommes pour la mission la plus dangereuse qu’il soit : raser Manda’Karla. Mais il n'avait pas envie d'un combat sanglant. D’ailleurs il doutait même que toute son armée est la moindre chance si les Dragons le voyaient venir. Mais il ne comptait pas en arriver la et il prit d’énormes précautions pour cette assaut. Aussi fit il stationner son armée non loin de la ville, dans un gouffre où elle passa inaperçu pendant presque cinq ans. Puis, au couvert de la nuit, l'armée, fractionnée se répartit tout autour de la ville draconique sans remparts et donna l'assaut. Les Dieux voulurent alors intervenir, voulant a tout prix éviter l’extinction des Dragons mais leur pacte avec les Dragons les en empêcha, les forçant a regarder, impuissants, le spectacle macabre….Les premières heures furent un massacre sans nom. Les Dragons, qui n'avait pour la grande majorité pas repris leurs forme primaire depuis des dizaines d’années, furent submergé par une marée humaine de lames et de haine, imbibées de magie corrompue et corruptrice. Les soldats massacraient tout le monde, homme, femmes et enfants, sans discernement, alors qu'aucun d'entre eux n'essayait de résister. Les plus vifs des Dragons s'échappèrent mais cette nuit là ce fut la majorité de la race Draconique qui fut annihilé...


Continuant alors son assaut et galvanisé par l'éradication de la plus grande menace face à sa campagne, Démagol lança ses armées contre les autres races. Tant bien que mal, ces dernières, avertit par les derniers Dragons de cette nuit terrible, résistèrent mais les différences de préparations étaient trop grandes pour que le combat ai une quelconque équité.
En revanche tous les Dragons n'avaient pas été tués, et pour causes, la plupart des mages du continent se retrouvaient alors pour une des grandes séances du siècle de discussion autour de la magie et de son évolution. Cependant, les humains ayant été renfermé dans leur royaume, aucun de leurs mages ne s'y était présenté. Et y était présent les quinze grands Archimages Draconiques et l'ensemble de leurs disciples.

Quand ces derniers apprirent ce qui était arrivé aux leurs, ils devinrent incontrôlable. Dans une rage folle, un d'entre eux eu l'idée malsaine de défier Démagol plutôt que d'aider leurs alliés. Inconsolable, ses paires le suivirent et ils se rendirent sur les Montagnes de Damocryte. La, reprenant leur forme originelle ils se préparèrent a rendre aux humains la monnaie de leur pièce. Lançant sur eux même des sorts aux pouvoirs d'une puissance incommensurable, ils se préparèrent à mourir pour venger les êtres qui leur avait été chère. Et ils commencèrent les préparatifs de leur revanche. Après ce point, l'Histoire n'en fut que des plus sanglante.

Alors qu'ils massacraient les habitant d'Altior, l'armée des Sans- mes satisfaisait toutes les demandes de Jirka, Mirdalan, Uctet et Hardy. Ses derniers, appréciant cette soudaine attention qui leur était porté et choisirent même de s'incarner physiquement dans le monde d'Altior sous des formes les plus étranges. Ravis, ils invitèrent d'autres Divinités à les suivre en échange de pouvoirs et d'une place parmi les régents du monde. Tenté par cette offre alléchante, une partie d'entre eux acceptèrent ce pacte, voyant la une meilleur opportunité que de regarder comme le faisait les Dieux majeur.


Cependant, lorsqu'ils prirent forme en Altior, ils perdirent leurs formes éthéré pour obtenir un corps de chaire. Et c'était la un point de non retour. Les Dieux restant voulurent les en empêcher mais rien ne fit et une nouvelle race apparut bientôt, vivant de débauche et de conquête, baignant dans le pouvoir : les Démons.
Né des Dieux et de l'appât du gain, ils ont abandonnés tous leurs attributs divin pour une nouvelle magie et une place parmi les dirigeants du monde. Enfin, initialement tout du moins. Certains aussi avaient été corrompu en tentant de leur résister, subissant finalement le même sort à la fin...


Continuant leurs conquêtes, les Humains furent bientôt maître de la majorité des territoires à leur portée. Ils ne resta en Altior de réellement libre que les Sirènes qui vivaient sous l'eau et qui étaient maintenant chassées pour servir de divertissement pour les nobles et les Harpies, chassées pour leurs ailes qui faisaient de magnifiques trophées.

Cependant il était bien dur maintenant de trouver ne serait-ce qu'un membre d'une de ces deux races, celles-ci habitant des terrains hostiles à l'homme. Pour les membres des autres races, votre sort n'était guère mieux, surtout si vous étiez fait prisonnier après une bataille:

Les Elfes Sylvestre comme les Elfes Noirs étaient pourchassés pour servir d'esclaves aux Démons, leur beauté et leur dextérité étant sans pareil tandis que les Nains et les Orcs servaient d'esclaves parfait pour toutes les tâches ingrates tel que le travail dans les mines ou sur les champs de batailles.
Seul les Elfes Noirs et les Nains avait réellement réussi à résister à l’invasion mais cela ne pourrait durer bien plus longtemps car ils étaient maintenant à la limite de leurs capacités. Après 100 ans de combat, la moindre défaite entraînerait la perte de toute les races qu’ils hébergeaient en plus des leurs.
C’est alors que les mages Draconniques refirent surface. Après près de cents ans d’isolement et de préparations, ils étaient enfin prêt. Ils commencèrent par s’enquérir dans les villes restantes de leurs alliés de l’état des survivants et leur prodiguèrent des soins intensif comme peu était capable. Ils furent aussi ravi de retrouver des survivants de leur race et apprirent que ces derniers étaient devenus de grands combattant sous leur forme originelle et que c’était notamment grâce à eux que l’alliance non-humaine avait pu survivre jusque là.

Heureux de l’apprendre, ils expliquèrent leur plan à leurs alliés: ils allaient invoquer l’ensemble de la race Humaine sur les plaines d’Ishtars et allaient anéantir leur race entière sans laisser le moindre survivant…
Leurs alliés furent mitigés car cela leur rappelait un peu trop le sort qu’avait connu les Dragons mais ils ne pourraient plus tenir longtemps aussi acceptèrent ils en silence, priant Driur de les pardonner.
Affolé par les prières qu’il recevait, Driur ne put cependant rien faire car toute intervention impliquait intervenir vis-à-vis des Dragon et le pacte divin l’en empêchais. Il refusa cependant de s’avouer vaincu a voir sa création disparaître. Aussi finit il par trouver une idée.

Il enleva mille enfants à l’âme pure et les emmena sur les Terres de Tullyan. La il pria les enfants de Mokr’ii-Vas de s’occuper d’eux et de s’assurer de leur éducation. Les Trolls n’étaient que peux enjouer par cette tâche mais l’esprit vif des Humains leur plut beaucoup et ils acceptèrent finalement de servir de tuteur aux milles enfants dont la mémoire avait été effacé.

Mais revenons en Altior. Les Dragons avaient peaufiné leur plan et les trois lunes furent bientôt aligné lors d’une nuit des plus chaudes de l’été….

Et ce fut ainsi que se déroula le second plus grand massacre de l’Histoire. Et sachez que par second, je parle en tant qu’évènement chronologique. Car en nombre de mort, ce fut là la pire tragédie de tout les temps….. Lors de la nuit de l’alignement des lunes, les Archimages et les mages Draconniques mirent leur plan à exécution. Rassemblant toutes les forces qu’ils avaient amassés et conservé jusque là, ils invoquèrent alors plus d’un million d’âmes dans les plaines d’Ishtars. Déboussolés, les furent tout d’abords choqué par la présence des immenses dragons tout autour d’eux. Puis se fut la débandade lorsque ceux-ci commencèrent à déchaîner leur feu et leur puissance sur les pauvres hères à leur portée. Les soldats tentèrent de se défendre mais séparés de leurs unités et coincé dans la foule de civils ils ne purent rien faire. Les mages tentèrent tant bien que mal de protéger ou d’attaquer comme ils pouvaient mais ils furent des cibles faciles pour leurs homologues Dragons qui avaient bien plus de pratique et de pouvoir qu’eux.


Lorsque le jour se leva enfin sur la plaine, ce ne fut que pour dévoiler un carnage sans nom….Une race venait de s’éteindre pour la première fois en Altior… Et les nombreuses séquelles laissé par cet acte allaient se répercuter pendant encore longtemps.

Dans un dernier effort, les mages Draconniques se dirigèrent vers les montagnes aux sud-est, là où autre fois se dressait la fière Manda’Karla et lancèrent un dernier sort. Celui-ci avait pour but de créer une île volante en élevant une partie entière du continent dans les airs à tout jamais, offrant ainsi un habitat naturel sur pour les derniers des leurs. Cependant, l’un d’eux, trop affaiblit par la bataille et ses blessures, mourut pendant le lancement du sort. Impacté drastiquement par la perte soudaine de son mana, les autres mages tentèrent de compenser sa perte, mais la faille dans leur incantation ne put être contenu et le sort se dérégla. Au lieu de soulever uniquement une large partie du sol, de nombreux pans de montagnes furent arracher eux aussi et soulevé dans les airs. Peu à peu, le phénomène commença à se propager et se fut maintenant toute la chaîne de montagne qui commença à s’envoler.
Ne pouvant plus rien faire pour ce qui volait déjà, les derniers mages sacrifièrent leur vie afin de stopper le phénomène et stabilisèrent l’ensemble volant du mieux qu’ils purent. Étrangement, le sort de contrôle fut d’une puissance étrange et il se fixa a même dans le sol, scellant à jamais dans les airs le continent volant...
Et c’est ainsi que naquirent les montagnes volantes d’Altior, alors que les Dragons perdaient leurs derniers grand mages qui les avaient jusque là guidé…

Troublés, les Dragons survivants s’établirent dans leur nouveau royaume mais les divergences d’opinion sur un gouvernement étaient multiple, aussi choisirent ils de chacun former leur clan plutôt que de s’unir à nouveau sous une seule bannière. Et ainsi virent le jour les quatre grands clans Draconniques et leur conseil des Quatre. Et si chacun des quatre clan vivait en partie dans un endroit isolé du nouveau continent, la plupart des Dragons vivaient tout de même dans la toute fraîchement rebattit, Manda’Karla….

Les autres races rétablirent leurs Royaume, mais personne n’allait oublier le siècle qu’avait été l' age Noir ni ses répercussions.

Les Démons quant à eux, maintenant incapable de rejoindre le monde des Dieux et ayant échappé de peu au massacre grâce a l’ignorance des Dragons de leur existence fondèrent une Citée État au loin de la pleine d’Ishtar ou la force avait valeur de loi….Ainsi naquit la citée que l’on nomme aujourd’hui la citée Démoniaque ou tout simplement la Citée.


Admin
Admin

Messages : 12
Date d'inscription : 21/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://altior.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Histoire Complète d'Altior

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum